Biographie

 

BIOGRAPHIE

Adama keïta

Né à Bamako au Mali en 1992 Adama Keïta commence à jouer la Kora à
l’âge de 4 ans dans le cadre du cercle familial , car il est issu d'une grande famille
de Griots.
Durant 18 ans au Mali il va travailler son instrument et sortira diplômé de 2
grandes écoles des Arts, l’Institut National des Arts de Bamako et le
Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias Balla Fasséké Kouyaté en
section musique.
Adama entame une carrière dans son pays avec l'animation de mariages et de
baptêmes mais les portes vont s'ouvrir pour ce talentueux KORISTE. Durant sa
période étudiant il aura l'occasion de représenter le Conservatoire des Arts
pendant plus d'un mois à Angers en France et passera 3 mois au Conservatoire
d'Aalborg au Danemark où il étudie le piano et la guitare basse et entamera
une tournée de 1 mois en Hollande dans le cadre du Festival Via El Mundo .
Toujours au Mali il va intégrer plusieurs formations il sera un des musiciens de
Nampé Sadio avec qui il enregistrera et participera à ses tournages de vidéos
clip, il est également musicien de Oumar Konta et Malikan avec qui il voyagera
en France et en Belgique et fait parti du groupe Impérial Mandingue connexion
ainsi que Sahel blue mélange de musiques traditionnelles et modernes.
Cependant la tradition reste présente puisqu'il est l'un des musiciens d'un
groupe d'une dizaine de Kora créé par son oncle Toumani Diabaté.
Adama deviendra chef de l'ensemble Instrumental du conservatoire, aura
l'honneur de faire l'ouverture de la cérémonie célébrant le cinquantenaire de
l'indépendance du Mali devant une délégation de nombreux chefs d'État et
Officiels.

Installé en France depuis maintenant 3 ans Adama Keïta poursuit sa quête
entre tradition et ouverture vers différents styles musicaux qu'il peut explorer
avec sa Kora, il est l'invité de nombreux festivals et stages Pologne, Slovénie,
Italie, Brésil dans le cadre de la Francophonie.
Adama Keïta n'a de cesse aujourd'hui que de créer arranger et donner une
autre dimension à sa musique ainsi qu'à l'instrument qui lui est cher LA KORA.

Ajouter un commentaire